Automobile

Automobile à l’Île Maurice, le vocabulaire

En France, nous sommes plutôt habitués à des termes comme « carte grise« , « contrôle technique« , « certificat de non-gage« , ou encore « certificat de vente« . Pour l’achat d’une « voiture d’occasion« , le propriétaire doit remettre à l’acheteur la « carte grise« , barrée, avec la date du jour de la vente. Nous sera aussi fourni un « certificat de non-gage » de moins de trois mois. Ce dernier certifie que le véhicule n’a jamais été accidenté. Il est remis par la Préfecture, c’est à dire, une autorité gouvernementale. De plus, le contrôle technique du véhicule au moment de la vente ne doit pas excéder plus de trois mois. OK ! Hé bien oubliez tout ça, du moins en partie. Ces règles ne sont pas les mêmes dans le secteur automobile à l’Île Maurice. Que ce soit pour l’achat ou pour vente, il vaut mieux les connaitre, et s’y adapter.

NTA (National Transport Autority)

Créé en 1980, il s’agit d’un département dépendant d’un Ministère appelé ici, Ministry of Public Infrastructure and Land Transport. Son objectif est d’encadrer tout ce qui concerne le transport routier à l’Île Maurice. Pour effectuer les démarches administratives auprès de cette autorité, il est possible de se déplacer à NTA Port-Louis, à NTA Forest-Side, ou encore à NTA Flac.

Horsepower ou Registration Book

C’est un peu l’équivalent de la Carte Grise en France. Elle suit le véhicule toute sa vie. C’est sa carte d’identité. On y retrouve le nom et l’adresse du propriétaire, les caractéristiques du modèle, sa date de premier enregistrement sur l’île, ainsi que son pays d’origine. En effet, sur le marché automobile à l’Île Maurice, il y a trois types de véhicule. Ceux achetés neuf en agence (AXESS, LEAL & CO LTD, CFAO MOTORS, BAMYRIS MOTORS LTD, RAOUF DUSMOHAMUD & CO LTD, ALLIED MOTORS, ABC MOTORS CO.LTD, STUTTGART MOTORS LTD) et donc provenant du pays ou le constructeur assemble le modèle. On dit aussi que ce sont des véhicules « local ». On appelle « importés », ceux ayant déjà parcourus plusieurs kilomètres aux mains d’un ou plusieurs propriétaires, sur le sol d’un autre pays, comme l’Inde par exemple. Enfin, il y a le marché ou se retrouvent tous ces modèles, que les propriétaires revendent.

« Fitness » est obligatoire dès que le véhicule a plus de 7 ans

Fitness

C’est le « contrôle technique » de France. « Fitness » est obligatoire dès que le véhicule a plus de 7 ans. On peut se rendre dans l’un des trois centres agréés par la NTA :

  • ​A​utocheck, à Plaine Lauzun
  • Eastern, à Petite Retraite, Laventure
  • SGS, à Forest Side

Selon le type de véhicule, le montant diffère. Par exemple, pour un « Véhicule Particulier », ou « Motor cars » ici, c’est Rs400. Prendre rendez-vous n’est pas nécessaire. Le contrôle dure environ 15-20 minutes. Si c’est ok, on repart tout content avec son certificat. Sinon, il est nécessaire d’effectuer les réparations nécessaires et de revenir. Le deuxième rdv est gratuit.

Déclaration ou Road Tax

Il s’agit d’une taxe autorisant à circuler sur les routes avec son automobile à l’Île Maurice. Elle est payable pour 3, 6 ou 12 mois. Le montant varie en fonction de la cylindré du véhicule. Arrivé au terme d’un des trois choix, il est impératif de renouveler une nouvelle fois, pour 3, 6, ou 12 mois. Cette autorisation doit toujours être en cours de validité au moment où le véhicule circule sur les routes de l’île. Un automobiliste a 15 jours pour le faire, sinon, il devra s’acquitter d’une amende équivalente à 50% du montant réclamé à la base.

Le paiement de cette taxe peut se faire à la NTA de Forest-Side, Flac ou Port-Louis, ou tout simplement dans n’importe quel Bureau de Poste. Personnellement, je choisis toujours ce dernier, bien plus rapide.

Papie Gaz (en Créole de Maurice), est un document important.

Papie gaz (papier gage) ou Certificate

Ce document n’est pas à confondre avec le « certificat de gage » qu’on connait en France. Papie Gaz (en Créole de Maurice), est un document important. Il certifie que le véhicule qu’on souhaite acquérir a été entièrement soldé par son ou ses anciens propriétaires. Aucun « loan » ou crédit n’est en cours le concernant.

Pour l’obtenir, il y a deux solutions :

  1. Soit le propriétaire se déplace lui-même à la NTA de Forest-Side, Curepipe, Flac ou Port-Louis, et remet ensuite le « Certificate » au nouvel acquéreur.
  2. Soit, les deux y vont ensemble. La raison en est que pour obtenir ce sésame, l’originale de la carte d’identité du vendeur est nécessaire. Au final, l’opération coûte Rs50.

Enregistrement

Tout véhicule circulant sur les routes de Maurice doit être connu, reconnu et donc, enregistré. Par conséquent, il doit être connu, reconnu et enregistré au nom du propriétaire. Cet enregistrement s’effectue à Port-Louis, au bâtiment Emmanuel Enquetil, de plus, il est payant. Quand le propriétaire du véhicule change, NTA doit le savoir.

Transfert

L’opération consiste à transférer le Horsepower (Registration Book) de l’ancien propriétaire, vers le nouvel acquéreur. Il s’agit simplement de mettre le nom du nouveau propriétaire à jour sur ce document. Le transfert peut être effectué à NTA Port-Louis, ou NTA Forest-Side Cette démarche est aussi payante.

Servicing

C’est ce qu’on appelle « la révision », au pays de Napoléon. Le « Servicing » n’est pas obligatoire, mais il vaut mieux entretenir son véhicule régulièrement afin de bien le revendre, et surtout, s’éviter soi-même des ennuis, et des nuits blanches. D’ailleurs, comment effectuer ses démarches pour acheter un véhicule à l’Île Maurice ?

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :