photo of doctor saving patients life

La liste des Hôpitaux publics à l’île Maurice

L’île Maurice dispose d’un système de soins gratuits grâce aux hôpitaux publics, réservés aux résidents.

Si vous êtes touriste, cliquez ici pour connaître la liste des cliniques privées de l’île. Un petit conseil : renseignez-vous à l’avance auprès de votre assurance ou système de sécurité sociale sur les possibilités qui s’offrent à vous si jamais il vous arrive un petit accident. Car oui malheureusement, temps et évènements imprévus arrivent à tous, et il est sage et judicieux de se montrer prévoyants.

Pour information, ici aussi on parle de sécurité sociale qui englobe certaines aides accordées aux résidents en cas de difficultés. Cliquez ici pour en savoir plus.

L’île compte des hôpitaux publics, d’autres spécialisés ainsi que des dispensaires.

Les Hôpitaux publics de l’île Maurice

Dr A.G. Jeetoo, Volcy Pougnet Street, Port-Louis. Tél. : (230) 203 10 01

Le premier Hôpital de Port-Louis (40 lits), malheureusement détruit plus tard par un cyclone, fut construit en 1733 dans la Edith Cavell Street. Quelques années plus tard, le gouverneur Labourdonnais inaugure un nouvel hôpital appelé hôpital civil au port de la mer, qui sera transféré en 1898. En novembre 1984, l’hôpital civil a été renommé hôpital Dr Abdool Gaffoor Jeetoo selon le nom du dirigeant politique décédé en janvier 1961.

Sir Seewoosagur Ramgoolam, Pamplemousses. Tél : (230) 209 35 00

Octobre 1962 : mandatée par le gouvernement, une firme britannique se voit confier la responsabilité de présenter un plan détaillé pour un nouvel hôpital dans le nord. En effet,  la population de cette région de l’île le réclame. Un an plus tard, la première pierre est posée. Octobre 1968, les travaux sont achevés. La cérémonie d’ouverture se fera l’année suivante. L’hôpital portera le nom du Premier ministre de l’époque.

Hôpital de Flacq, Centre de Flacq. Tél : (230) 413 25 32

Nous sommes après la Première Guerre mondiale. Elle a fait des ravages et continue à en faire et notamment, en matière de maladies. 1922, la décision est prise pour que le poste de police central à l’est se transforme en hôpital. Petit à petit, des services apparaissent : pédiatrie, gynécologie, urgences, radiographie, chirurgie, orthopédie, anesthésie. Les derniers en date : le SAMU et l’unité de soins intensifs en 2000 et le service cardiologie en 2010.

15 mai 2020 : annonce faite par le Premier ministre, Pravind Jugnauth, L’hôpital de Flacq portera le nom du Docteur Bruno Cheong, médecin frontliner malheureusement décédé à cause du Covid-19.

Hôpital Jawaharlal Nehru, Rose-Belle. Tél : (230) 603 70 00

Octobre 1984, le président de l’Inde pose la première pierre. L’inauguration a lieu le 14 novembre 1990 et s’ajoutera à la liste des hôpitaux publics de l’île Maurice déjà présents. Le lancement se fait l’année suivante.

Qui est Jawaharlal Nehru ? Homme d’état indien, il devient Premier Ministre en 1947 et le restera jusqu’à sa mort survenu en 1964. En 1916, il fait la connaissance de Mohandas Gandhi et deviendra un de ses proches collaborateurs. Ensemble, ils luttent pour l’émancipation de l’Inde. Indien de naissance mais d’éducation occidentale, il se disait agnostique. 

Hôpital Victoria, Candos, Quatre-Bornes. Tél : (230) 425 30 31

A la base, l’hôpital était une caserne. Juillet 1922, on la transforme en hôpital de 400 lits. Bon là pas trop de suspens en ce qui concerne le nom de l’hôpital, n’est-ce pas ? A noter que du fait de son long règne (un peu plus de 63 ans), nombre de lieux et bâtiments portent le nom de la reine Victoria. Citons entre autres la capitale des Seychelles, le plus grand lac ainsi que les chutes Victoria en Afrique etc.

New Souillac Hospital, Savanne Road, Souillac. Tél : (230) 603 71 00

Un hôpital récent a remplacé l’ancien hôpital de Souillac faisant partie des hôpitaux publics de l’île Maurice. Alors, de même, d’où l’hôpital tire son nom ? François de Souillac fut gouverneur de l’île Maurice de 1779 à 1787. C’est lui qui construira le port au sud-ouest de l’île. Jusqu’à l’arrivée du chemin de fer, ce port sera bien utilisé pour le transport vers Port-Louis des produits agricoles dont le sucre. Car à cette époque, il n’y avait pas de route reliant le sud à la capitale.

0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
RSS
Follow by Email
YouTube
YouTube
Instagram
%d blogueurs aiment cette page :